Traces de traumatisme ancien

R. 15 :
« C'est bien pour toi, La Fontaine ». Djanem ne rit qu'en ma présence. Citation de Britannicus. Les résistances de Djanem, parfaitement déchiffrables. Or j'avais intégré mon manque de charme. A présent j'en ai. Ce n'est plus un « faute de mieux », « On fait l'amour ou tu ne me revois plus ». Je prenais les autres vantards pour des cons, ils me le rendaient.
L'amour n'est pas une action, mais une contemplation. Une fascination.

R. 16 :
Ma sieste dans l'arrière-bureau. Conversation sur la rupture, parmi les pépiements d'une cour d'école. Elle m'embrasse malgré elle. Ne veut pas finir comme Te-Ana, victime de ma lâcheté. Lazarus lui a-t-il ordonné de ne plus coucher ? Le prêtre intégriste dans le train. Djanem seule à pouvoir me critiquer. Djanem tunisienne ? Ses parents ont des prénoms d'intégrés.

R. 17

L'Arabe qui lui propose un loukoum.
Les femmes de 40 désirent comme des hommes de 60. Elles ignorent ce que c'est que la pulsion.

R. 18
Panique de la solitude chez Djanem. "Devant ce tableau de bord, nous discutons". Evocation du Prince Mychkine. Nils ne croit pas à ma pédérastie. Nous échouons à imaginer un troll d'internet. "Souvent description varie". Invitation refusée : "Nous ne sommes pas du même milieu". "Culture et vieillesse : tu fais ton choix. Nous discutons de notre cassure. Djanem visite notre Château du Bois Dormant. Estime ma femme et ne peut pas "lui faire ça". Poussière sur les montants du lit.

R. 19
Ne peut plus "lui faire ça". La petite peluche fauchée. Les vieux ont une peau de poulet froid. Lui parler c'est baiser. J'ai l'impression de te connaître depuis toujours. Me dit enfin, elle aussi, qu'elle ne peut rompre son couple. Vivre ces instants où nous n'étions pas ensemble. Te-Ana sur moi comme on pisse, ressemble à un pépé chanteur. Ecrans gris laiteux.
XXX 64 05 19 XXX


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

HAINES ENCLOSES

Résurrection de Namouna !

Namouna de Troyat